Tumeurs trophoblastiques

Mentionnons encore les tumeurs des femmes jeunes en début de grossesse, appelées “tumeurs trophoblastiques”.

Généralités

La femme jeune en âge de procréation peut être confrontée à cette pathologie spécifique, regroupant des tumeurs qui se développent au niveau du placenta lequel devient anormal.

Elles regroupent les pathologies de "grossesse molaire": Il s'agit d'une pathologie rare.

Le diagnostic précoce sera évoqué par votre gynécologue, au début de la grossesse, sur base d'un saignement inexpliqué, d'une fausse couche spontanée ou d'une évolution anormale de l'hormone de grossesse, (bêta HcG).

Prise en charge rapidement et selon un protocole strict faisant l’objet d’un consensus international, la guérison est de règle et n'empêchera pas plus tard un autre projet de grossesse.

Cette prise en charge peut être faite en totalité dans notre service.

Nous travaillons en collaboration avec le Centre de prise en charge des maladies trophoblastiques Centre basé à Liège pour la partie francophone du pays et référencé sur le web à Centre Belge des Maladies Trophoblastiques www.mole-chorio-bgog.eu.

Avec votre accord et de façon anonyme (Signature d’un consentement éclairé), le dossier histologique est transmis pour une relecture, permettant de confirmer le diagnostic.

Un traitement de chimiothérapie peut devoir être prescrit , soit en ambulatoire, soit en partie en hospitalisation selon la stadification de la maladie.

Un suivi biologique strict (dosage de Bêta HcG) sera prolongé (de 6 à 12 mois) avant de confirmer la guérison et permettre un nouveau projet de grossesse.

Tumeurs trophoblastiques