Les tumeurs cutanées

Généralités

La peau est l’un des organes du corps humain le plus important en termes de surface au contact avec le monde extérieur. En protégeant le corps, elle s’expose aux agents carcinogènes tels que les rayonnements ultraviolets (UV). Le nombre de nouveaux cas de cancers de la peau est en constante augmentation au cours de ces 50 dernières années. Ceci peut s’expliquer par des modifications du mode de vie avec d’avantage d’exposition aux UV naturels (soleil) et artificiels (bancs solaires). Ces expositions constituent le facteur de risque le plus important de développer un cancer de la peau.

Nous classons les cancers de la peau en deux groupes distincts : les carcinomes et les mélanomes.

Les carcinomes

Ils sont eux-mêmes subdivisé en deux types de cancer : les carcinomes basocellulaires et les carcinomes épidermoïdes (anciennement appelé carcinomes spinocellulaires).  Ce sont les cancers de la peau les plus fréquents. Ils surviennent habituellement après l'âge de 50 ans. Ils se développent généralement sur les zones du corps les plus exposées : visage, avant-bras, mains, jambes…. L’exposition au soleil excessive et chronique en est la cause principale.

Les carcinomes basocellulaires, dans la majorité des cas, sont généralement facilement guérissables par un geste chirurgical. Les carcinomes épidermoïdes sont également largement guérissables. Néanmoins, ils peuvent parfois envahir les ganglions ou former des métastases à distance s’ils ne sont pas retirés à temps.

Les mélanomes

Le mélanome malin est beaucoup plus rare que les carcinomes. Par contre c’est le cancer de la peau le plus grave en raison de ses facultés à se propager rapidement dans le corps pour y développer des métastases. Les principaux facteurs de risque de développer un mélanome sont : l’exposition aux UV, les peaux claires, les antécédents familiaux, les grains de beauté multiples,… Le mélanome peut se situer n'importe où sur le corps, y compris sur des zones non exposées habituellement aux UV. Il peut se manifester de deux façons :

  • par l'apparition d'une petite tache pigmentée sur une peau saine.
  • par la modification (taille, forme, couleur,…) d'un grain de beauté préexistant.

En restant vigilant face à ces deux formes de présentations, il est possible de diagnostiquer à temps le mélanome à un stade guérissable par une exérèse chirurgicale.

Cependant, ces dernières années, d’important progrès ont été réalisés dans la prise en charge des métastases du mélanome. En effet le développement de nouveaux traitements, tels que les immunothérapies et les thérapies ciblées, ont permis de mieux traiter ces métastases et d’en améliorer radicalement le pronostic.

Dans notre institution, à l’instar des autres maladies cancéreuses, la prise en charge des cancers de la peau est structurée au sein de la clinique d’onco-dermatologie. Cette structure multidisciplinaire est organisée autour d’une infirmière coordinatrice de soins en oncologie (CSO) et des différents spécialistes impliqués : dermatologues, chirurgiens, anatomopathologistes et oncologues. Chaque nouveau cas de cancer de la peau est discuté au cours de la concertation multidisciplinaire oncologique (CMO) pour y décider du meilleur trajet de soins.

Réunion multidisciplinaire des tumeurs cutanées




Date Les jeudi 1x/4 semaines de 13h00 à 14h30
(site Sainte-Thérèse)
Lieu Site Sainte-Thérèse

Participants habituels:

Oncologie
  • Dr Christophe LONCHAY
  • Pr Jean-François BORAIN
Dermatologie
  • Dr Stéphanie HENNE
  • Dr Pierre-Paul ROQUET-GRAVY
  • Dr Denise PEETERS
  • Dr Laura VAN LERBERGHE
Chirurgie
recontructive
  • Dr Nicolas CAMBIER
  • Dr Antoine LENNE
Anatomopathologie (IPG)
  • Dr Muriel PARENT